Foire aux Questions

Les questions fréquemment posées

(Toutes les photos ont été prises par moi, soit en cours de travail, de visites au fondeur pour le suivi de commandes, lors d'un stage de bronze effectué auprès de Stuart Roussel.

Les matériaux et les techniques

L'Argile, le Grès

L'argile connue depuis l'âge des cavernes est un matériau malléable qui après séchage peut être cuit. Elle est extraite de carrières un peu partout sur le globe terrestre ce qui explique que l'on trouve des tessons dans toutes les régions et tous les pays.

Crue, sa plasticité permet la création des objets courants ménagers (tasses, pots, vases, etc), mais surtout en ce qui nous concerne, de sculptures de petite, moyenne ou grande taille.

Ces oeuvres peuvent ensuite être cuites et décorées, émaillées ou patinées, mais elles peuvent aussi rester crues, être moulées et l'argile récupérée pour des sculptures ultérieures.

Le grès est une variété d'argile cuisant à une température supérieure ce qui lui confère une meilleure résistance.

Autour de la sculpture en argile, on moule à l'aide de plâtre, ce qui permettra un tirage unique, le moule étant détruit pour extraite le tirage. C'est ce qu'on appelle un "moule à creux perdu".

On peut également faire un moule en utilisant de l'élastomère, un matériau souple et caoutchouteux qui permettra de nombreux tirages. C'est généralement la méthode utilisée pour des tirages en résine ou des bronzes (par l'intermédiaire de positifs en cire, dans ce cas)

Première étape : la création d'une sculpture en argile ou en grès cru/e. .

Le Plâtre

Poudre blanche extraite du gypse (nombreuses carrières dans le monde), le plâtre sert en sculpture à créer des moules, mais aussi des tirages. Très souvent le tirage original de référence est fait en plâtre.

Sensible aux chocs et aux rayures, il est renforcé par des fibres (filasse) pour une meilleure résistance mais c'est en général un matériau intermédiaire. En effet, souvent les oeuvres étaient et sont encore présentées au public dans leur version en plâtre. Et c'est seulement une fois la ou les commandes reçues des particuliers ou des institutions que l'artiste fait effectuer les bronzes. En effet la confection d'un bronze est une opération complexe, longue et coûteuse qui fait intervenir de nombreux corps de métiers spécialisés. Nous reviendrons là-dessus plus loin.

Le tirage en plâtre est l'exemplaire N°1. Il peut être exposé tel quel ou bien patiné. Il servira à faire un moule qui permettra de nombreux tirages en différentes matières.

Tirage en résine, laquée.

Tirage en résine, patinée.

La Résine

La résine est une alternative intéressante au bronze car elle est bien moins coûteuse, tout en offrant un aspect soit patiné, soit peint. Sa résistance mécanique est très supérieure au plâtre tout en étant inférieure au bronze. Les mêmes moules peuvent servir à tirer des épreuves en plâtre, en résine ou en cire (pour faire réaliser des bronzes).

Tirage en résine, laquée.

Le Bronze

Métal noble particulièrement adapté pour la sculpture, il nous offre dans les musées les merveilles de la Grèce, de Rome et des différents peuples qui l'ont utilisé. En effet, la technique du bronze dite "à la cire perdue" est entièrement manuelle et n'a pas varié depuis plus de 4500 ans ! Depuis l'âge du bronze, époque qui a vu la création des premières armes, objets usuels et figurines dans cet alliage.

Car le bronze est un alliage à base principalement de cuivre et composé également d'un petit pourcentage de plomb, de zinc et d'étain.

 

Je précise qu'en France les tirages en bronze sont limités à 8 exemplaires seulement, numérotés individuellement (1/8, 2/8, etc) et signés par l'artiste et le fondeur.

Quatre exemplaires supplémentaires, appelées "Epreuve d'artiste" et numérotées EA I, EA II, EA III et EA IV font que le nombre total disponible de n'importe quelle sculpture en France ne dépasse pas 12 tirages.  Ce nombre volontairement réduit en fait des oeuvres d'art recherchées et patrimoniales.

 

De nos jours, le délai d'obtention de la pièce en bronze est de 45 jours à deux mois car plusieurs corps d'artisans spécialisés doivent travailler pour la réaliser :

  • Le mouleur qui crée le moule de l'oeuvre, pour permettre le tirage des différents exemplaires,

  • Le cireur qui réalise un tirage en cire de l'original. Il fait des retouches si nécessaire. L'artiste peut également intervenir à ce moment du processus. Il rajoute à ce tirage un réseau complexe de canalisations pour les arrivées du bronze et la sortie des gaz brûlants.

 

 

  • Le fondeur qui va couler le bronze dans une gangue réfractaire coulée autour du montage en cire précédent, 

 

 

 

 

  • Le ciseleur qui va retirer les évents et les bavures, nettoyer et polir le bronze pour qu'il soit identique à l'original,

  • Enfin, le patineur qui va donner la teinte, la profondeur des nuances et faire ressortir la beauté de la pièce.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le nombre et la qualité de ces cinq variétés d'artisans dans une même entreprise font la renommée des fondeurs et expliquent le prix élevé des bronzes, dû avant tout à des coûts de main d'oeuvre.

 

Ceci explique pourquoi lorsqu'on a la chance de posséder un bronze, il s'agit d'une oeuvre rare et dont la beauté peut traverser les siècles, à l'image des pièces de musées, retrouvées depuis la plus haute antiquité et qui font toute la richesse des collections privées ou publiques.

 

Une défiscalisation existe pour les sociétés dans le cadre du mécénat d'entreprise :
L'acquisition d'oeuvres d'art originales, d'artistes vivants, est défiscalisable sur l'année en cours et les 4 années suivantes, article 238 bis AB du code général des impôts

Sur le tirage en cire d'une statuette, on commence à installer les canalisations, également en cire..

A l'aide de la flamme et d'acides, le patineur va faire ressortir la beauté de l'oeuvre grâce à la patine.

La sculpture révèle enfin sa beauté

et ses nuances.

Sculpture en bronze. Tirage 1/8.

Exemple de petit moule.

Le réseau d'évents et d'arrivées se met en place.

Une fois coulée et refroidie, la pièce en bronze est dégagée de sa gangue réfractaire. On voit bien les évents et les arrivées.

Après avoir retiré les parties superflues, la statuette en bronze est nettoyée et polie.

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Classic
  • LinkedIn App Icon
  • Blogger Classic

© 2023 by ADAM KANT / Proudly created with Wix.com